Les Amis de l’Orgue ont tenu leur promesse

Le premier concert du 33ème Festival a bien eu lieu le vendredi 17 juillet en l’église Ste-Croix d’Aubusson. Cinq  minutes avant l’heure prévue, tout le monde était placé en respectant les distances obligatoires et en portant le masque. Les “Amis de l’Orgue d’Aubusson” ont ainsi fait la preuve qu’en cette période de pandémie, avec la détermination d’une équipe motivée, on pouvait répondre au souhait de la tenue d’un spectacle vivant. Musiciens et auditeurs ont fait part de leur joie de cette opportunité offerte.

Un concert d’une qualité exceptionnelle

La jeune et talentueuse violoniste Natacha Triadou, formée par le grand Yehudi Menuhin dans son école de Londres qui l’appréciait au plus haut point, a présenté de manière vivante les œuvres du programme,  accompagnant son discours d’anecdotes intéressantes et savoureuses. Elle a surtout étonné et ravi le public par la qualité du son qu’elle produisait avec son instrument, la vélocité et la légèreté dans l’exécution de nombreux traits de virtuosité ne manquant jamais de musicalité.

Avec Eric Lebrun , organiste de renom, titulaire du grand orgue de l’église Saint – Antoine des Quinze Vingts à Paris, professeur de conservatoire et interprète ayant participé à de nombreux enregistrements d’œuvres des grands maîtres de l’orgue, elle a interprété sans partition plus d’une heure et demie de tubes de la musique classique de différentes périodes. Eric Lebrun a joué seul à l’orgue une œuvre de J.S. Bach et une autre de Buxtehude. Fait remarquable : il a su utiliser les ressources et la richesse des timbres de l’orgue de l’église Ste-Croix réputé pour être dédié  au jeu de la musique baroque allemande, et les doser savamment avec beaucoup de subtilité pour offrir à sa partenaire un écrin de type orchestral mettant en valeur son interprétation  de musiques d’époque romantique. Les auditeurs connaisseurs ont pu constater qu’avec des astuces et un choix de tonalités cadrant avec le “tempérament” de l’orgue il était possible d’exceller dans des musiques très éloignées de la période baroque. Inutile d’insister sur l’ovation faite aux musiciens à la fin du concert !

Au bout de plus d’une heure et demie de concert sans pause, les artistes ont généreusement offert en bis un arrangement de la méditation enchanteresse de Thais de Jules Massenet. L’émotion était à son comble.

Le duo enchanteur : Natacha TRIADOU, Eric LEBRUN

Témoignage d’une auditrice

“Ce fut un grand moment de bonheur, hier soir, à Aubusson.Votre concert nous a transporté, nous a élevé vers un espace merveilleux, loin des vicissitudes actuelles.

Un grand merci pour ce choix et pour avoir bravé les incertitudes, inquiétudes et autres aléas.”