Affluence et convivialité pour le concert orgue et violon à Aubusson

Orgue et violon à Aubusson pour le premier concert du Festival Musique au coeur de la tapisserie. Le public, ravi, était venu nombreux écouter l’orgue d’Aubusson et l’intéressante association du violon baroque et du clavecin joués par deux artistes belges, qui affectionnent particulièrement la Creuse.

Etienne Leuridan sur l'orgue d'Aubusson
Le public captivé par les sonorités de l’orgue de l’église d’Aubusson joué par Étienne Leuridan.

Aurélie Goudaer, aux violons baroque et moderne et Étienne Leuridan, au clavecin et à l’orgue, ont ainsi interprété un répertoire varié des XVIIe et XVIIIe siècles et alterné les morceaux associant violon baroque et clavecin, violon moderne seul, clavecin seul et orgue seul.

Aurélie Gouader au violon baroque et Étienne Leuridan au clavecin
Aurélie Gouader au violon baroque et Étienne Leuridan au clavecin
interprétant un extrait de la sonate en mi mineur (Bwv 1017) de J.S. Bach.
Étienne Leuridan sur l'orgue d'Aubusson
Étienne Leuridan interprétant une Fantaisie et Fugue en la mineur (Bwv 904) de Bach
qui a permis d’apprécier toute la richesse de la sonorité de l’orgue de l’église Sainte-Croix d’Aubusson.
Aurélie Goudaer au violon baroque et Etienne Leuridan au clavecin
Aurélie Goudaer au violon baroque et Etienne Leuridan au clavecin dans un bis fort apprécié.

Les commentaires d’Étienne Leuridan sur les compositeurs ou les morceaux interprétés ont encore accru la convivialité de ce riche moment musical. Ils ont en effet été fort apprécié du public, connaisseur ou néophyte.

Etienne Leuridan s'apprête à jouer sur son clavecin le "Vertigo" de Pancrace Royer
Étienne Leuridan commentant le “Vertigo” de Pancrace Royer qu’il s’apprête à jouer au clavecin.

Et c’est fort volontiers, qu’au terme de ce concert orgue et violon à Aubusson, Étienne Leuridan a présenté les particularités et expliqué le fonctionnement de son clavecin .

Etienne Leuridan expliquant le fonctionnement de son clavecin
Etienne Leuridan expliquant le fonctionnement de son clavecin français (1716 copie de Donzelague)

Crédits photos : Yveline Le Grand